Étiquette : Boden Samuel

Concerts, Critiques

« Quel cœur à ce malheur ne serait pas sensible »

C’est une œuvrette. Une pastorale. Héroïque certes, mais pastorale, vers 1684. Raffinée, colorée, divertissante. Un joyau, sans doute serti pour la Princesse de Guise.

En savoir plus
Close