CDs & DVDs, Critiques

Les fruits de la Passion

Georg-Philipp Telemann, contemporain de Bach, a été un compositeur des plus prolifiques de son temps. On lui doit pas moins d’une quarantaine d’opéras (peu enregistrés mis à part l’Orpheus sous la baguette de René Jacobs), 46 passions pour les offices de Hambourg, 12 cycles annuels de cantates, de nombreux oratorios, et une pléthore d’œuvres instrumentales.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

« On se demande même si on s’en lassera jamais »

Ce sont là les mots de Roger North dans ses Notes of Comparison between the elder and Later Musick and Somewhat historicall of Both (Notes de comparaison entre la musique ancienne et moderne avec un peu d’histoire des deux) publiées dans la seconde moitié du Siècle des Lumières.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Plus doux que les roses…

Vous aurez bien du mal à trouver ce disque, au minutage d’ailleurs assez chiche (33-tours oblige), mais c’est une petite merveille de musicalité et de délicatesse. Si Paul Esswood n’a jamais pu maîtriser ce vibratello constant qui le caractérise, il a réussi à transformer ce handicap en grand art.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Une élégance virtuose

Ah, quel séducteur que ce Fabio Biondi, malgré une photo de jeunesse peu réussie dans le livret ! D’accord, le violon sonne un peu maigrelet dans les aigus, mais la douceur du phrasé, la facilité dans les ornements, le caractère spontané et volontaire du jeu du violoniste forcent toujours l’admiration.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Trouver sa voix

Certes, l’orchestre de Pal Nemeth n’est ni le plus élégant, ni le plus précis. La basse continue est pesante, l’orgue positif rébarbatif. Les cordes, bien que suffisamment dynamiques, demeurent pâteuses et parfois d’une justesse approximative.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Oui…non… m’enfin…

Parfois, le sort est cruel avec Vivaldi, et on se prend à imiter les accents d’un John Hawkins acerbe dès 1776 sur les talents de compositeur du Prêtre Roux. Parfois le sort est cruel avec le Jardin Harmonique, et on se prend à imiter les accents d’un C. H. du temps de sa splendeur à Répertoire, lorsqu’il parachutait d’infâmes critiques réduisant des carrières en cendres avec plus ou moins d’à-propos mais sans se départir de sa verve inimitable.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

« Come dolci, Signor, come soavi…

…riuscirono a te, la notte andata, di questa bocca i bacci, murmure Poppée l’intrigante, c’est-à-dire As-tu trouvé assez doux et suaves, la nuit dernière, les baisers de ma bouche, seigneur, et voilà Néron ferré, éperdu d’amour, prêt à sacrifier son maître Sénèque, sa femme Octavie et l’Empire.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

A pleins tubes

Vous cherchez la version de référence de ces deux œuvres archi-connues ? Inutile de porter vos oreilles plus loin, car depuis 20 ans, personne n’a réussi à égaler le naturel de cette interprétation. On a vu des Gloria plus endiablés, des Stabat plus starlette, des voix plus puissantes, des orchestres plus rythmés.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

De la dentelle…

Cet enregistrement rare possède 2 atouts irremplaçables : les duos de chambre interprétés ensemble par Carolyn Watkinson et Paul Esswood. Lorsque la contralto la plus androgyne avant Ewa Poddles et Marijana Mijanovic mêle sa voix à celle du sensible Paul Esswood, l’auditeur est décontenancé, se demande presque où est l’homme et où est la femme.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Domine salvum fac regem ! (Dieu sauve le Roi !)

On a trop souvent considéré le Grand Motet versaillais comme un genre lourd et pompeux, où les trompettes le disputaient aux timbales pour la plus grande joie des courtisans blasés. Rien ne saurait être plus réducteur, comme Hervé Niquet le démontre dans cette quasi-intégrale des Grands Motets du Florentin (il y manque malheureusement le Jubilate Deo).

En savoir plus

Causeries, Vagabondages

Interview exclusive avec le Père Mersenne

L’ère baroque fut celle de la théorie. Parfois écrites en latin, souvent gorgées de mots savants ou de comparaisons à l’emporte-pièce, de jugements étayés par un jargon kafkaiens, ou bien rédigées dans un style galant incisif, ces pensées musicales ne sont plus – pour la majorité d’entre nous – que de gros recueils reliés de maroquin rouge,…

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

« Toi aussi, Minkowski ? »

Après la révolution Ariodante et l’excellent Hercules (Archiv), on attendait beaucoup de le sortie de Giulio Cesare par le maître grenoblois. Ce long opéra possède un livret peu conventionnel puisqu’il relate sous forme d’épopée héroïque les aventures égyptiennes de César chez le fourbe Ptolémée XIV et la douce Cléopâtre.

En savoir plus

Actualités, Editos, Musicologie, Regards

La Trompette Marine

Pour ce troisième éditorial – mis en ligne avec une semaine de retard en raison de problèmes techniques- , j’ai décidé de dissiper le halo de mystère qui entoure l’un des instruments les moins connus de la période baroque : la trompette marine.

En savoir plus

Histoire, Regards

La Querelle des Bouffons : recette de l’agitation politico-philosophique sous les Lumières

Récipient : Un pays en pleine ébullition intellectuelle. Ingrédients : Une Reine (Marie Lescynska) délaissée par son époux ; Un Roi qui s’entiche de sa gracieuse favorite.

En savoir plus

Actualités, Editos

L’Orchestre Symphonique est-il Mort ?

Dans 10 ans, pensez-vous encore pouvoir trouver Händel ou Purcell par le Philarmonique de Vienne ? N’en déplaise à certains grincheux qui n’ont jamais juré que par Karajan ou Sir Colin Davis, la transparence sirupeuse du violon aux cordes métalliques, l’agressivité de la trompette à piston et le diabolique piano massacrant les concertos pour clavecins de Bach sont bien en voie de disparition…

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Un oratorio politique

Pour un oratorio, Sedecia a tout de l’opéra. L’absence de choeur, les innombrables airs de bravoure, l’ambiance martiale puis pathétique de l’oeuvre confirment ce que laissait pressentir une partition aux timbales et trompettes rutilantes. Gérard Lesne est au mieux de sa forme et se taille la part du lion avec son incarnation magnifique du rôle-titre. A ses côtés, les autres solistes se surpassent. On remarque notamment les débuts prometteurs du très jeune Philippe Jaroussky, sans citer les belles performances de Peter Harvey et Mark Padmore, habitués de ce répertoire et toujours aussi excellents.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Hautes terres, morne plaine

Suffit-il d’une poignée de très excellents solistes, d’instruments on ne peut plus authentiques (la plupart des originaux dont le pedigree est soigneusement noté dans le livret) et d’un célèbre compositeur pour faire un bon disque ?

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Sublime !

Enfin, aurait-on eu envie de dire, car l’Orfeo n’est pas une œuvre facile d’accès au public non italianisant : comme pour tout opéra inscrit dans le drame et dans la parole, il faut en comprendre le texte ; or comprendre le texte dit avoir les yeux rivés sur le livret pendant l’écoute, ce qui est loin d’être idéal. Le DVD est souvent un moyen adéquat d’avoir la musique et le livret sous les yeux sans effort, avec en prime, quand tout va bien, le drame qui se déroule réellement sous nos yeux, comme si on y était.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Réservé aux passionnés de flûte à bec.

Elève de Lully, compositeur renommé pour ses tragédies lyriques (surtout Alcyone) et ses pièces de violes de gambe, Marais fit également paraître un recueil de Pièces en trio pour les flûtes, violons et dessus de viole avec la basse continue en 1692. Très proches du modèle des Concerts Royaux de Couperin, ces courts morceaux , regroupés sous forme de suites de danse, furent sans doute composés pour les mêmes occasions…

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

God save the King’s Consort !!!

Amateur de grosses fanfares, de foule en liesse s’époumonant à crier God save the King ! Long live the King ! May He lives forever !, passionnés de cloches, possesseurs de grosses enceintes, cet enregistrement unique est fait pour vous !

En savoir plus
Close