Étiquette : Purcell

CDs & DVDs, Critiques

“Une beauté qu’on vient d’arracher au réveil.” (Purcell, Cease, anxious world, La Rêveuse – Mirare)

Voici un programme riche et bien mené, plus complexe qu’il n’y paraît de prime abord. S’y côtoient un choix d’airs purcelliens qui ne cède pas aux caprices du best-of (seuls Sweeter than roses et O let me weep sont réellement célèbres), des sonates, ground et pièces pour clavecin.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Un Didov et Enitch déchirant

Il faut bien le confesser, un peu honteux, en contemplant le bout de ses souliers : c’est avec un sourire un peu goguenard que l’on a pris connaissance de la distribution chorale et instrumentale de cet enregistrement, de ces New Siberian Singers Chamber choir of the Novossibirsk State Academic Opera and Ballet Theatre, de cet ensemble baroque russe inconnu, dirigé par un jeune chef grec, responsable musical de l’Opéra de Novossibirsk et formé au Conservatoire de Saint-Petersbourg.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

30 glorieuses peuvent-elles se résumer à si peu !

Les Arts Florissants, ensemble créé par William Christie, fêtent cette année leurs 30 ans. Durant ces belles années, ils ont enregistré des versions de référence sur tout leur répertoire du XVIIe et du XVIIIe siècle. Alors que d’autres éditent des coffrets pour fêter dignement leur anniversaire, les Arts florissants en cours d’existence ne peuvent le faire qu’en partie. Alors autour du Jardin des Voix créé en 2002 pour favoriser la formation des jeunes interprètes, un programme nous est ici offert de bien trop courts extraits des enregistrements réalisés sous le label Virgin Classics…

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Le jeu n’en vaut pas la chandelle…

Une distribution honorable, me direz-vous. Certes, néanmoins… on est toujours condamné, avec ce DVD, à rester sur sa faim. Si Stéphanie d’Oustrac est une excellente Didon, que Sophie Daneman est agaçante ! De même, si les deux Sorcières sont géniales de ridicule, l’Enchanteresse est à peine supportable !

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Une soirée avec Barbara

L’initiative est généreuse. Sur les pas de Radiohead, la soprano propose aux internautes de télécharger légalement son disque et de fixer eux-mêmes le prix qu’ils désirent payer. Le programme est généreux, alternant savamment de touchants airs anglais de Purcell, et les grands tubes de Haendel.

En savoir plus

Actualités, Editos

Tristes apprêts, pâles flambeaux

Voici novembre, son cortège de froid et de frimas, que précède la Fête des Morts. Et l’on pense d’abord à un grand compositeur, à ses basses obstinées, ground en anglais. Ground, comme le sol qui ensevelit la Reine de Carthage abandonnée à la fin de Didon et Enée, son seul véritable opéra. Dean’s Yard. Il a seulement 36 ans. Ou plutôt il les avait. En effet, en ce 21 novembre de l’an 1695, l’organiste de la Chapelle Royale et de l’Abbaye de Westminster s’est éteint de maladie…

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Plus doux que les roses…

Vous aurez bien du mal à trouver ce disque, au minutage d’ailleurs assez chiche (33-tours oblige), mais c’est une petite merveille de musicalité et de délicatesse. Si Paul Esswood n’a jamais pu maîtriser ce vibratello constant qui le caractérise, il a réussi à transformer ce handicap en grand art.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

God save the King’s Consort !!!

Amateur de grosses fanfares, de foule en liesse s’époumonant à crier God save the King ! Long live the King ! May He lives forever !, passionnés de cloches, possesseurs de grosses enceintes, cet enregistrement unique est fait pour vous !

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Dear pretty youth…

Pour changer un peu des contre-ténors (incontournables Alfred Deller ou Paul Esswood, par exemple), voici un double coffret qui nous propose la réédition économique de nombreuses Chansons de Purcell, et d’extraits de ses musiques de Scène, notamment le lamento de Didon. Hélas, comme c’est le cas dans cette collection, le livret est absent, mais cela n’empêche pas d’admirer le timbre diaphane et cristallin de Nancy Argenta dans l’un de ses enregistrements les plus aboutis.

En savoir plus
Close