Étiquette : Pedro-Octavio Diaz

CDs & DVDs, Critiques

“Du sacrifice à la résurrection.”

Chaque siècle comporte des phénomènes qui nous échappent et nous fascinent. Le XVIème siècle et sa Renaissance antiquisante, le XVIIème et les dorures versaillaises, le XVIIIème est absolument castrat.

En savoir plus

Critiques, Littérature & Beaux-arts

“Il rend le soleil à nos vœux!”

Alors que le jeune Louis XV se remet d’une des nombreuses maladies qui pouvaient toucher les hommes au XVIIIème siècle, Louis-Nicolas Clérambault met en musique Le soleil vainqueur des nuages, cantate figurative à l’éclatante et radieuse conclusion. S’il est vrai que l’assimilation solaire du Roi de France n’est plus à revoir, les années du règne de Louis XV voient un changement de l’imaginaire de certains symboles, jusqu’alors exclusivement royaux…

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

• One Comment

Décoratif…

Pour le passionné de musique baroque, ce DVD est la conjonction de deux promesses : le livret de l’Olimpiade de Pietro Metastasio, l’un de ces serpents de mer que la plupart des compositeurs ont mis en musique, et un lieu mythique, tel le Teatro Malibran de Venise, anciennement Teatro San Giovanni Grisostomo, la salle la plus célèbre de la Lagune et d’Europe quand le baroque régnait sur les esprits.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

“…Y los sueños, sueños son”

Enfermé dans sa tour, le prince Segismundo rêve-t-il qu’il vit ? La pièce de Don Pedro Calderón de la Barca, créée en 1635 constitue un monument de la littérature. Cela s’explique parce que Calderón semble poser la question existentielle absolue de son temps, que René Descartes développera dans ses Méditations Métaphysiques

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

“On oublie toujours ceux qui vous ont fait du bien” Debureau, Sacha Guitry

Les passionnés de musique baroque ont souvent l’esprit entreprenant de l’archéologue. C’est parfois sous les noms les plus méconnus que se trouvent les trésors enfouis, les perles cachées de l’art baroque. Il est fréquent d’être surpris, à l’écoute de ces musiques oubliées…

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

Une douleur exquise

L’Histoire de la musique se souvient assez souvent des coups d’éclat de ses fils les plus chers. Qui pourrait de nos jours soumettre au triste faux de l’oubli les partitions du Requiem de Mozart, des opéras de Haendel ou bien des Symphonies de Haydn.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

La Chanteuse de tous les siècles

Le temps est très souvent cruel et favorise l’amnésie, notamment en ce qui concerne l’art et tout particulièrement la musique. En effet cette dernière dépend de la fragilité ineffable d’une voix, d’une corde, d’un souffle, ses objets sont aussi mortels que les humains qui les jouent.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

“Noël sous les Tropiques”

Nous voici heureux privilégiés à écouter en avant-première cet enregistrement dont la parution est prévue début novembre. Et si à la simple évocation de Rio de Janeiro l’on songe aux cocotiers, à la samba bien peu baroque, au Carnaval de Février et aux luxuriants couchers de soleil…

En savoir plus

Musicologie, Regards

Cosmologie opératique dans Castor & Pollux de Rameau

Au moment où une tradition reconnaît qu’elle est sur le point de disparaître et s’effacer devant une autre civilisation, sous le couvert d’allégories, elle peut laisser son message sous une forme voilée en sachant que seuls les initiés parviendront à décrypter dans les symboles le message qui restera incompris de la plupart.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

La passion dévastatrice

La jeune et éplorée poétesse vénitienne Gaspara Stampa (1523 – 1554), chantée par Rainer Maria Rilke semble à la mythique Elissa ou Didon, reine de Carthage mille et mille fois abandonnée dans les livrets baroques. Tant Didon que Gaspara Stampa partagent le regret du départ, de l’indifférence et de l’abandon de leur amant, appelées par la guerre pour l’une et par son destin pour l’autre.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

“Autrefois, disoit-il, j’aimais faire du bruit; à présent je tâche de faire de la musique.”

C’est ainsi que Jean-Jacques Rousseau, chroniqueur avisé de son temps, rencontra Domènec Terradellas à son retour de Londres et le fit témoigner sur ses compositions. En effet, le musicien catalan connaissait un succès hors pair sur les scènes les plus prestigieuses d’Europe.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

La folle journée avant Figaro

Alors que la canicule laissait planer ses ailes dorées sur le désert discographique de la saison des plages, le chroniqueur assoiffé descendit dans les souterrains frais des disquaires. Passée presque sous silence, la dernière production de l’estivale Cappella de’Turchini continue de nous étonner par la surprise de la résurrection des maîtres napolitains…

En savoir plus
Close