Étiquette : Opéra comique

Actualités, Brèves

Le baroque à la poubelle

Avant que nos lecteurs ne se demandent ce qui justifie tant de haine, voici l’objet du délit : aux abords de l’Opéra Comique de Paris, une noble initiative, pleine d’humour, vise à promouvoir de manière ludique l’usage des poubelles.

En savoir plus

Concerts, Critiques

Venise de fastes et d’illusions (Campra – Fêtes Vénitiennes, Les Arts Florissants, Christie – Opéra comique, 27/01/2015)

La mise en scène de Robert Carsen s’avère réjouissante, efficace et esthétique. Au Prologue ou mise en situation, le spectateur voit l’arrivée des touristes sur la place Saint-Marc, avec leurs sacs à dos ou leurs valises et leurs téléphones portables pour prendre des selfies. L’apparition du Carnaval, le géant rouge à visage quelque peu comique, symbole des fêtes, transforme ces touristes…

En savoir plus

Actualités, Brèves

Les trésors de l’Opéra Comique exposés à Moulins

Dans le cadre du Tricentenaire de cette belle institution, après avoir organisé une grande vente de costumes, l’Opéra comique expose ses plus belles pièces au Centre national du costume de scène depuis le 7 février jusqu’au 25 mai 2015.

En savoir plus

Actualités, Brèves

Renouveler sa garde-robe (vente de costumes de l’Opéra Comique, 31/10 – 02/11/2014)

Vous rêver d’arborer des atours enfin dignes de votre rang ? Paysans et bohémiennes, méduse et religieuse, princes et gueux trouveront – qui sait ? – leur bonheur lors de la prochaine vente de 4000 pièces de l’Opéra Comique, plus exactement, plus de 3 000 costumes et 1 000 accessoires provenant de plus de 40 productions, de 1950 à 2014.

En savoir plus

Concerts, Critiques

Présent des dieux (Rameau, Castor & Pollux – Pygmalion, Pichon – Opéra Comique, 21/03/2014)

Pour ce Castor & Pollux que nous suivons de près, puisque nos lecteurs trouverons également la chronique du concert du lendemain plus convaincant au Grand Auditorium de Bordeaux, Raphaël Pichon, fidèle à sa série ramiste, s’attaque à Castor & Pollux dans sa version de 1754, plus resserrée dramatiquement, débarrassée de son Prologue, où l’intrigue est ramenée à son essence…

En savoir plus

Concerts, Critiques

La Belle Mère amoureuse (Parodie d’Hippolyte & Aricie – Ensemble Philidor – Opéra Comique, 29/03/2014)

Comme de nos jours, la parodie était au XVIIIème siècle le signe d’un indéniable intérêt des contemporains pour l’oeuvre originale. La parodie musicale avait en outre la vertu de rendre accessible à un plus large public les productions commandées pour l’Académie royale de Musique ou la Cour.

En savoir plus

Concerts, Critiques

Fashion victim (Rameau, Platée – Agnew, Beekman, Kermes, Christie, Carsen – Opéra Comique)

C’est à une relecture d’une efficacité endiablée, maîtrisée, un brin cynique, renouant avec la nature satyrique du livret que Robert Carsen s’est attelé. Exit la grenouille des marais et de ses facéties auxquelles nous nous étions habitué, Carsen revient aux sources du livret…

En savoir plus

Concerts, Critiques

• One Comment

« Tout à coup le vent change, il amène l’orage… »

Boréal début de printemps que vit Paris en 2013. La Seine, dans ses remous et ressacs, a le cœur glacé des amours citadines. Et auprès des lampions des boulevards, d’est en ouest, s’annonçaient des soleils de gaz et d’électrons. Paris, comme le triste Abaris des Boréades a subi depuis des semaines les rigueurs des frimas, la caresse plaintive de la pluie et les torpeurs de la brume.

En savoir plus

Concerts, Critiques

“J’ai perdu ce que j’aime. Seigneur, pour moi tout est perdu”, Charpentier, David & Jonathas, Arts Florissants, Christie – Opéra Comique, 24/01/2013

Que voici une année faste pour Charpentier, avec la recréation, avec mise en scène s’il vous plaît, de plusieurs de ses principales œuvres, à savoir ses deux seuls opéras la tragédie biblique David & Jonathas mise en scène par Andreas Homocki que nous avions chroniquée lors des représentations aixoises et que nous redécouvrons à l’Opéra Comique…

En savoir plus

Patrimoine, Vagabondages, Voyages

Sous les ors et décors de la IIIe République

Avant la mise en place de grands rideaux de soie rouge qui parachèveront de donner toute sa majesté au lieu, l’Opéra comique dévoilait au public son Foyer restauré à l’occasion de la première de David et Jonathas, le 14 janvier dernier.

En savoir plus

Concerts, Critiques

“Le Sicilien, sans Alain Delon” (dixit H. Reyne)

Ce spectacle est loin de nous être inconnu, puisque nous l’avions chroniqué lors de sa création en 2011 à l’occasion du Festival de La Chabotterie, qui avait donné lieu à un remarquable enregistrement (Musique à la Chabotterie) et nous ne nous attarderons donc guère sur les péripéties de la rivalité entre Lully et Molière, et sur l’incursion de Charpentier dans la musique de scène.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

“Atys, ne feignez plus, je sais votre secret” (Idas, Acte I, scène 2)

Noël 2011. Le 13 mai dernier, nous subissions le choc dramatique et esthétique de la recréation du mythique Atys de Christie / Villégier à l’Opéra Comique, et nous ne reviendrons pas sur les qualités exceptionnelles de cette production, que nous avons abondamment décrites dans un compte-rendu enthousiaste auquel nous vous renvoyons.

En savoir plus

Entretiens, Rencontres

Entretien avec Mélanie Flahaut, bassoniste

Entretien avec Mélanie Flahaut, bassoniste. Après l’interview d’Arnaud Marzorati, directeur musical des Lunaisiens, nous nous sommes aventurés dans la fosse, qui n’est jamais commune même chez Mozart (qu’on nous pardonne nos écarts drolatiques), à la recherche de quelques confidences de musiciens autour de l’écriture de Grétry, autour du projet de Zémire et Azor représenté en mars dernier à l’Opéra Comique. Mélanie Flahaut, bassoniste, a dévoilé avec grâce les mystères de son basson.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

• One Comment

D’amour et de mort (Didon & Enée – Les Arts Florissants, Christie, DVD Fra Musica)

Didon et Enée est à la fois l’un des plus connus et l’un des plus mystérieux opéras du répertoire baroque. La force de sa musique et l’intensité concise du drame ont fait sa renommée. Mais les circonstances de sa création (en décembre 1689 à la Boarding School for Girls de Londres, pensionnat de jeunes filles) demeurent incertaines.

En savoir plus

CDs & DVDs, Critiques

"Quand on lui dit : Comment? Il répond, je le veux." (Arbas, Acte I, scène 1)

Voici presque un an que nous attendions cette parution après l’émerveillement des représentations de l’Opéra Comique. Nous ne reviendrons pas ici sur le contexte et les caractéristiques de l’œuvre elle-même qui sont étudiés dans un article dédié, mais uniquement sur la captation de ces instants de magie, que le souvenir et les mois passés ont sublimés.

En savoir plus
Close